Recommander cette adresse à un ami Imprimer le contenu de cette page Télécharger cette page en PDF
Mettre fin à un mariage forcé : quels sont les enjeux ?

L’annulation d’un mariage forcé est souvent complexe. Si un mariage sous la contrainte est avéré, le cadre légal en vigueur depuis 2013 permet de l’annuler sans restriction de temps. Il est toutefois nécessaire d’apporter des preuves, ce qui peut être long et coûteux.

Par ailleurs, l’annulation concerne uniquement les cas où une des deux personnes était opposée au mariage lors de sa conclusion. Si la personne s’est mariée volontairement, mais subit ensuite une contrainte pour maintenir l’union, l’annulation est impossible.

Dans ce dernier cas, le divorce est la seule solution. Selon les milieux, la désapprobation sociale du divorce peut être forte et freiner les personnes dans leurs démarches. La peur pour le titre de séjour ou la garde des enfants pousse aussi celles et ceux qui sont concerné-e-s à renoncer à la séparation.

Même dans les cas de mariages forcés qui peuvent bénéficier d’une annulation, les avocats conseillent parfois de divorcer. Cette solution peut être plus rapide et moins coûteuse. Cependant, la stigmatisation sociale empêche certaines femmes de s’y résoudre, par peur du rejet de la communauté ou de l’impossibilité d’un remariage.

Dans tous les cas, les procédures sont psychologiquement difficiles et doivent être déterminées individuellement. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter la fiche thématique ci-contre. Bonne lecture !

 

Publié le 25 mai 2020

Office cantonal de l'égalité et de la famille
Avenue de la Gare 33 | CP 478 | 1951 Sion
+41 27 606 21 20 |
Design & illustrations by www.pole-in.ch - powered by /boomerang
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok