Recommander cette adresse à un ami Imprimer le contenu de cette page Télécharger cette page en PDF
Des ateliers spécifiques ont été organisés à l’attention des interprètes communautaires

14 interprètes de l’AVIC (association valaisanne pour l’interprétariat communautaire) ont participé au mois de mai à deux ateliers consacrés aux mariages forcés, afin d’être mieux à même d’accompagner les personnes touchées.

La démarche prend en compte la place particulière des interprètes communautaires dans l’accompagnement des personnes touchées par le mariage forcé.  En effet, l’interprète communautaire est parfois le premier et le seul relais vers lequel une personne en situation de mariage forcé va se tourner. L’enjeu pour les interprètes consiste alors à pouvoir aider la personne sans endosser un rôle qui ne serait pas le leur, en respectant leurs limites personnelles et professionnelles.

Les deux ateliers ont apporté des connaissances, des pistes, des outils permettant d’ouvrir la porte à une demande d’aide, dans les limites du rôle d’interprète.

 

La suite du projet

Le projet dure jusqu’en juin 2017. Il s’agira de sensibiliser un maximum de personnes aux souffrances et aux conséquences de la contrainte dans le mariage ou dans une relation amoureuse. Tenter de faciliter le dialogue intergénérationnel autour du mariage constituera un autre volet du développement ultérieur du projet.

 

Office cantonal de l'égalité et de la famille
Avenue de la Gare 33 | CP 478 | 1951 Sion
+41 27 606 21 20 |
Design & illustrations by www.pole-in.ch - powered by /boomerang