Recommander cette adresse à un ami Imprimer le contenu de cette page Télécharger cette page en PDF
La LEg interdit toute forme de discrimination dans les relations de travail.

Selon la LEg, il est interdit de discriminer les employé-e-s en raison du sexe en se fondant sur leur état civil, leur situation familiale ou leur grossesse. Et ceci qu’il s’agisse d’embauche, d’attribution des tâches, de promotion, de formation, de rémunération ou de résiliation du contrat de travail.

La LEg offre également une protection contre le harcèlement sexuel.

 

Deux types de discrimination sont interdits : 

LA DISCRIMINATION DIRECTE

Une discrimination est dite directe si elle est ouvertement basée sur le sexe

Exemple: Anna est architecte. Au terme de l’entretien d’embauche, le chef du bureau où elle a postulé lui assure que sa candidature est la meilleure et qu’elle va être engagée. En réalité, elle reçoit une lettre de refus. Au téléphone, le chef du bureau lui explique que l’équipe du bureau est masculine et ne souhaite pas qu’une femme y soit intégrée, craignant des problèmes, en particulier sur les chantiers. Anna est victime d’une discrimination directe à l’embauche.

 

LA DISCRIMINATION INDIRECTE

Une discrimination est dite indirecte lorsqu’elle n’est pas immédiatement perceptible.

Exemple : Dans l’usine d’Esther seuls les hommes sont formés pour travailler sur les grosses machines. Les femmes souhaitent également apprendre à s’en servir, notamment parce que le travail est mieux rémunéré. Mais elles essuient un refus sans explication. Esther est victime d’une discrimination directe dans l’attribution des tâches.

 

 

Mis à jour le 24.11.2015

 

Office cantonal de l'égalité et de la famille
Avenue de la Gare 33 | CP 478 | 1951 Sion
+41 27 606 21 20 |
Design & illustrations by www.pole-in.ch - powered by /boomerang